Non classé

Mon tour de France – Jour 61

24 juillet 2021

Bonne grosse journée aujourd’hui avec un passage radio le matin, à la fraîche, face au lever de soleil sur la baie de Cancale, petit dej, et décollage !

Il fait gris, avec un peu de pluie, du vent froid, mais une belle véloroute m’emmene jusqu’à St Malo, où je pédale le long du front de mer. ça ma rappelle mon 1er voyage, j’ai l’impression que c’était hier… C’est l’heure ensuite de prendre le bateau (et la pluie) pour rejoindre Dinard. J’arrive pile à temps pour embarquer, puis je continue ma route le long de la voie verte non sans avoir galéré à remonter mon vélo par les escaliers de l’embarcadère. J’ai déjà fait cette route à l’automne précédent, du coup beaucoup de souvenirs remontent dans ma mémoire, c’est assez spécial. Je suis nostalgique, mais bien consciente de faire un autre voyage qui n’appartient qu’à moi cette fois. 

Après Dinard, on temps sur de la départementale en dénivelé (pour changer), et c’est sous une pluie battante que je continue ma route. Par moment, j’ai froid sur mon vélo, malgré le rythme que j’essaye de mettre. La pluie et le vent transpercent mes vêtements. Je m’arrête dans un décathlon pour lequel je fais un petit détour, histoire de racheter une bouteille de gaz pour mon réchaud, et pour me mettre à l’abri. Et là, la faim me prend, en plein milieu de cette zone commerciale. Seul resto ouvert à cette heure : le Mcdo. Woa, je pars donc sur un repas gastronomique. 

Je reprends la route, et j’arrive bientôt chez Emilie, mon hébergeuse, avec une petite éclaircie sur la fin du trajet. 

Elle vit avec Peïo, son fils de 3 ans, et ils s’apprêtent à partir en vacances le lendemain même ! Elle est donc à fond dans les bagages, et me propose de dormir dans son van aménagé, garé dans le jardin. Trop la classe ! 

Pour demain, je pense changer mes plans et rester sur St Brieuc quelques jours, puis prendre le train pour rejoindre Morlaix… Les dénivelés et la météo commencent à avoir raison de mon mental, et c’est toujours compliqué de se loger sans le pass sanitaire…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *