Non classé

Formation : Opératrice cycle

C’était en janvier, je surfais nonchalamment sur le web pour regarder des sites dédiés au cyclovoyage, quand je suis tombé sur une info :

Du 15 février au 13 mars 2021 avait lieu une formation gratuite inédite à La Rochelle : « opérateur/trice cycle ». Cette dernière permet, en gros, de former des novices à la réparation vélo. Petit détail : elle n’est ouverte qu’aux demandeurs d’emploi justifiant d’un projet tourné vers le vélo.

Ni une, ni deux, je postule : je suis demandeuse d’emploi, et apprendre à réparer soi-même son vélo c’est un peu mon leitmotiv depuis mon 1er voyage où je redoutais les avaries.

Pour l’info, cette formation été co-financée par la FUB, l’Académie des métiers du vélo, en partenariat avec le CFA Lagord et la CDA de La Rochelle

12 places pour plus de 1000 candidatures à travers la France. Aïe, quand on m’annonce ça, je me dis que j’ai peu de chances d’être retenue… Alors j’essaie de montrer au maximum ma motivation lors de l’entretien de sélection. Et ça paye ! Heureuse surprise : j’apprend également que ma soeur a postulé… et a aussi été retenue.

C’est donc en famille que je reprend les bancs de l’école. Au programme de la formation : 2 semaines de réparation en atelier + des cours de mécanique générale, suivi par 1 semaine de stage en entreprise, et 1 semaine de formation vente avec les tests finaux.

Pour une débutante comme moi qui appelle les clés Allen les « clés IKEA », y’avait du boulot. Je partais vraiment de rien, la base. J’avais appris à changer une chambre à air grâce à un tuto youtube.

J’ai un peu ramé sur le début, en me rendant compte du niveau de certain(e)s, mais je me suis retroussé les manches et j’ai lu des livres, regardé des vidéos, démonté des vélos, observé mes collègues, et surtout, j’ai beaucoup appris pendant ma semaine de stage (un ENORME merci à l’équipe de Service Cycle, le meilleur vélociste rochelais voir même de l’univers et des étoiles).

A l’issu d’un mois très riche en enseignements (merci aussi à toute l’équipe de CFA, à Barthelemy, et aux autres formé.e.s qui m’ont énormément appris et supportée pendant ces 30 jours, haha), je suis l’heureuse détentrice d’un papier de compétence (youhou) ! Et surtout, d’une expérience hyper enrichissante.

Voilà, aujourd’hui je me sens techniquement prête à partir. Parce que je sais que quoi qu’il arrivera sur la route, je serais en mesure d’identifier la panne et très certainement de la réparer moi-même. Et ça, ça fait du bien pour la confiance en soi et pour la préparation du trip.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *