Non classé

Génèse

Il est officiellement né lors du 1er confinement : en avril 2020. A ce moment-là, j’étais en poste comme facilitatrice dans un (super) coworking rochelais. C’était un job passionnant, mais prenant, et je n’avais pas le temps de me consacrer à mon passe temps favoris : le voyage.

Ce 1er confinement a été pour beaucoup l’occasion de se recentrer, de revoir ses envies et ses priorités. Alors moi qui rêvais de voyage, mais qui n’avais soit pas l’argent (étudiante yeah), soit pas le temps (CDD yeah), j’ai décidé de me l’accorder, ce temps. Parce que c’était maintenant ou jamais.

Au début je n’avais pas forcément prévu de faire le tour complet de la France : je n’avais jamais fait de vélorando… Je n’avais même pas de vélo pour voyager ! Juste mon ancien VTC qui datait du lycée. Mais finalement, c’est en cherchant quel coin de France je voulais visiter que, n’ayant pas pu me décider… J’ai décidé de tous les faire. Voila, les bases étaient posées !

S’ensuivit une longue période de recherche, à la fois pour l’équipement, mais aussi pour l’itinéraire : où passer ? Quelle véloroute ? Où dormir ? Combien ça coute ? Est-ce que le camping sauvage est autorisé partout ? Comment on mange quand on n’a pas de cuisine ? Je fais comment pour faire mes courses avec le vélo et les sacoches ? Où remplir sa gourde ? Comment équiper mon vélo et pour quel prix ? Quelle tente choisir ? Quand partir ? Comment je fais si un truc casse ?…..

Ce ne sont pas les blogs de vélovoyageurs qui manque… Et heureusement ! C’est en lisant plusieurs articles que j’ai (à peu près) réussi à répondre à mes questions logistiques. J’ai commencé mes préparatifs en juin pour un premier départ « test » prévu début septembre 2020 ! Ce qui est tombé pile poil en même temps que les énormes pénuries pour les vélocistes et les fournisseurs. Plus de vélo Farrhad dispo, plus de pneu, de dérailleurs, une attente d’enfer pour réviser son vélo. C’est à l’époque Julien de Cyclable La Rochelle qui m’a remit en état mon vélo pour partir (merci la prime coup de pouce vélo) juste à temps. Ouf.

Pour le premier voyage, nous étions 2 : c’était l’occasion de voir ce que je valais (et ce que valait les véloroutes). A l’origine, ce devait être le vrai projet tour de France. Mais la météo et les aléas à ce moment-là en on décidé autrement. On a fait 600km, de La Rochelle à St Malo, en à peu près 20 jours. Je prendrais peut-être le temps de détailler un peu plus ce voyage dans un autre article. Mais à mon retour, voila, c’était sûr : je voulais faire mon tour de France en entier ! (mais au printemps, du coup, parce qu’il commençait à faire assez froid).

S’ensuivit une période durant laquelle j’ai réfléchi le projet plus en détail, demandé des subventions, pris des contacts pour faire parler du projet, et suivi une formation de réparatrice vélo (le top en cas d’avarie sur la route). Et pour ce 2eme voyage en solo, prévu en mai 2021, j’ai choisi de monter moi-même mon vélo ! (j’ai même un super article à ce sujet).

Les dés sont jetés, la roue libre est lancée

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *